L'exécutif veut clore l'affaire du Lyonnais

le
0
L'État va emprunter 4,5 milliards d'euros sur les marchés pour solder la dette issue de la débâcle de la banque.

Le gouvernement veut finir de régler l'ardoise du dossier Crédit lyonnais. Pour ce faire, l'État va emprunter 4,5 milliards d'euros sur les marchés financiers pour solder la dette issue du naufrage de la banque. La mesure exceptionnelle sera présentée mercredi au Conseil des ministres, dans le cadre du projet de loi de finances rectificative, a indiqué dimanche un porte-parole du ministère de l'Économie, confirmant une information du Parisien.

Pour bien comprendre ce qui se joue, il faut replonger dans le mécanisme complexe mis en place dans les années 1990 pour apurer la situation de la banque publique. Face aux pertes abyssales liées à des investissements malencontreux, l'État met alors sur pied deux structures. La première, le Consortium de réalisation (CDR), a pour but de revendre au meilleur prix possible les actifs de la banque. La secon...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant