L'exécutif mise sur une prorogation de l'état d'urgence de 4 mois renouvelable

le , mis à jour à 12:58
2

Le Premier ministre Manuel Valls est monté ce vendredi matin à la tribune pour défendre le projet de révision constitutionnelle à l'Assemblée nationale. «Ce que nous réclament les Français, c'est de tout faire pour leur protection, ce qu'ils nous demandent, c'est l'unité, une unité sans faille», a d'abord lancé le chef du gouvernement venu défendre lui-même devant les députés un texte très controversé imaginé après les attentats du 13 novembre.

Il a ainsi annoncé que le gouvernement était «prêt à restreindre la durée de prorogation (de l'état d'urgence) à une période maximale de quatre mois, renouvelable». Ce serait une «avancée par rapport à la loi de 1955, qui ne prévoit aucune limite temporelle», a souligné Manuel Valls, venu défendre devant les députés le projet de révision constitutionnelle, dont le premier article inscrit dans la loi fondamentale l'état d'urgence.

«Chaque prolongation devra donc faire l'objet d'un projet de loi, préalablement examiné par le Conseil d'Etat et, à chaque fois, ouvert à un recours éventuel devant le Conseil constitutionnel», a-t-il expliqué. Le gouvernement est également favorable à l'inscription dans la Constitution du contrôle par le Parlement de la mise en oeuvre de l'état d'urgence, a-t-il rappelé. Ainsi, «ce que nous mettons en place, ce sont des mécanismes de contrôle très stricts: sur le plan politique, comme sur le plan juridictionnel».

VIDEO. Valls appelle les députés à voter sa révision constitutionnelle «par respect pour les Français»

Inscrire l'état d'urgence dans la Constitution, c'est graver «dans le marbre» son «caractère exceptionnel», a encore affirmé Manuel Valls. «Nous graverons ainsi, selon l'expression consacrée, dans le marbre le caractère exceptionnel de l'état d'urgence, a ainsi déclaré le Premier ministre, alors que le gouvernement a présenté mercredi en Conseil des ministres une prolongation pour trois mois ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mary2776 il y a 12 mois

    il faut le mettre dehors celui là le pire arrogant que la V ème republique ait connu

  • ccoudra2 il y a 12 mois

    Égalité, égalité, égalité... les socialistes n'ont que ça à la bouche... on n'est pas égaux et on ne le sera jamais.. Sinon à quoi bon de vivre si on est tous égaux... quel envie, quel moteur quelle motivation vont nous pousser à se lever le matin et aller bosser si l'on devrait être tous égaux... Pauvres socialistes.