L'ex-SeaFrance rame pour récupérer 9 millions d'euros

le
0
La compagnie de ferries transmanche craint pour sa survie.

SeaFrance fait de nouveaux remous. En liquidation judiciaire, la compagnie de ferries transmanche s'est remise à flot en août sous forme de scop. Mais à cause d'une broutille juridique, la coopérative, baptisée My Ferry Link, attend en vain 9,27 millions d'euros et craint pour sa survie.

Le plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) bâti il y a un an par le liquidateur judiciaire prévoyait que la SNCF, ex-maison mère de SeaFrance, verserait à la scop 25.000 euros par salarié actionnaire. My Ferry Link a repris la liaison entre Calais et Douvres, et 371 ex-SeaFrance sont entré au capital de la coopérative. Mais les 9,27 millions n'ont pas été versés.

La SNCF n'est pas en cause. L'argent n'est plus dans les caisses de l'entreprise publique, qui a déboursé 32 millions d'euros dans le cadre du PSE. Accusé par certains de bloquer le dossier, le liquidateur, qui dispose de cette somme, décrit une situ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant