L'ex-SeaFrance de nouveau menacé de disparition

le
0
L'autorité britannique de la concurrence a décidé d'interdire pendant dix ans l'accès au port de Douvres à deux bateaux de MyFerryLink qui assurent la liaison sur le détroit du Pas-de-Calais.

Une nouvelle avarie vient de frapper MyFerryLink, la compagnie de ferries qui a repris l'activité de SeaFrance dans le détroit du Pas-de-Calais. La Commission de la concurrence britannique vient d'annoncer qu'elle lui interdit de desservir le port de Douvres en Angleterre à partir du 8 décembre. L'autorité britannique estime qu'Eurotunnel, l'entreprise qui a racheté et remis à neuf les bateaux de SeaFrance pour les louer à MyFerryLink, la coopérative ouvrière qui exploite les liaisons entre Douvres et Calais, jouit déjà d'une part de marché de 40% sur le marché du fret transmanche. Or MyFerryLink a réussi à reprendre 9% sur le marché du fret maritime. Selon la Commission de la concurrence britannique, l'extension de son activité au maritime de «ne peut pas être bon pour l...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant