L'ex-président tchadien Hissène Habré conteste sa condamnation

le
0
    DAKAR, 11 juin (Reuters) - L'ancien président tchadien 
Hissène Habré, condamné à la réclusion criminelle à perpétuité 
pour crimes contre l'humanité et crimes de guerre, a fait appel 
de cette condamnation, a annoncé samedi un porte-parole de la 
juridiction spéciale qui l'a jugé au Sénégal. 
    Le procès d'Hissène Habré, allié de l'Occident pendant la 
Guerre froide, s'est déroulé à partir de juillet 2015 devant les 
Chambres africaines extraordinaires (CAE), juridiction spéciale 
à caractère international créée en février 2013 dans le cadre 
d'un accord entre l'Union africaine et le Sénégal. 
    Arrêté en juin 2013, Hissène Habré est devenu le premier 
ancien chef d'Etat à être jugé "au nom de l'Afrique" par une 
juridiction africaine pour des crimes de guerre et crimes contre 
l'humanité. 
    Il a été condamné le 30 mai dernier à la perpétuité pour 
viols et pour avoir fait torturer et tuer des milliers 
d'opposants politiques pendant les huit années où il a été à la 
tête de son pays entre 1982 et 1990.    
 
 (Diadie Ba; Pierre Sérisier, Tangi Salaün et Danielle Rouquié 
pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant