L'ex-président de l'Université de Toulon condamné pour corruption

le
0
    MARSEILLE, 24 février (Reuters) - Un ancien président de 
l'université Sud Toulon-Var a été condamné mercredi à deux ans 
de prison, dont un avec sursis, pour des faits de corruption en 
échange de l'admission d'étudiants chinois. 
    Le tribunal correctionnel de Marseille l'a également 
condamné à une amende de 10.000 euros. 
    Laroussi Oueslati était accusés d'avoir, entre 2007 et 2009, 
facilité l'admission d'étudiants chinois qui parlaient à peine 
le français à l'Institut d'administration des entreprises (IAE) 
de Toulon en échange de sommes pouvant atteindre 2.700 euros par 
dossier. 
    Trois ans de prison, dont dix-huit mois avec sursis, ainsi 
que 20.000 euros d'amende avaient été requis à l'audience à son 
encontre. 
    Trois autres personnes ont été condamnées à des peines de 6 
à 12 mois d'emprisonnement avec sursis. Deux complices, en 
fuite, ont été condamnés à des peines de 12 et 18 mois de prison 
ferme. 
 
 (Jean-François Rosnoblet, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant