L'ex-président de l'UIMM renvoyé en correctionnelle

le
0
L'EX-PRÉSIDENT DE L'UIMM RENVOYÉ EN CORRECTIONNELLE
L'EX-PRÉSIDENT DE L'UIMM RENVOYÉ EN CORRECTIONNELLE

PARIS (Reuters) - L'ancien président de l'UIMM (Union des industries et des métiers de la métallurgie), Denis Gautier-Sauvagnac, comparaîtra devant le tribunal correctionnel de Paris pour répondre des charges d'"abus de confiance" et de "travail dissimulé", a-t-on appris mardi de source judiciaire.

De même source, on a indiqué que neuf autre personnes seraient jugées dans cette affaire, selon l'ordonnance de renvoi signée en fin de semaine passée par le juge d'instruction Roger Le Loire.

Branche la plus puissante du Medef, l'UIMM est renvoyée également devant le tribunal comme personne morale pour "travail dissimulé."

L'affaire porte sur d'importants retraits de fonds en espèces - entre 15 et 20 millions d'euros entre 2000 et 2007 - qui ont servi en partie à rémunérer des collaborateurs de l'UIMM mais dont l'utilisation reste pour l'essentiel inexpliquée, les intéressés ayant refusé d'en avouer la destination.

Longtemps principal négociateur du patronat dans les grands rendez-vous sociaux, Denis Gautier-Sauvagnac et ses collaborateurs avaient juste indiqué sans donner le moindre détail qu'il leur était arrivé d'agir pour "fluidifier les relations sociales", entraînant des soupçons de financements occultes de syndicats ou autres associations.

Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant