L'ex-Première ministre thaïlandaise renvoie la junte à ses promesses

le
0
    BANGKOK, 22 mai (Reuters) - Deux ans jour pour jour après 
son renversement par l'armée, l'ancienne Première ministre 
thaïlandaise Yingluck Shinawatra a réclamé dimanche que la junte 
au pouvoir accélère le retour à la démocratie. 
    "Je ne peux qu'espérer que le Conseil national pour la paix 
et l'ordre (CNPO, mis en place après le coup d'Etat de 2014) se 
souvienne de ce qu'il a promis au peuple", écrit-elle dans un 
message mis en ligne sur page Facebook. 
    "J'ai des inquiétudes croissantes car aujourd'hui, les gens 
endurent des difficultés économiques, la pauvreté et des 
questions sociales critiques, dont l'augmentation de la 
consommation de drogues", poursuit l'ex-Première ministre, dont 
le procès pour corruption s'est ouvert au début de l'année 
devant la Cour suprême.    
    L'armée qui a mené en 2014 son douzième coup d'Etat depuis 
l'instauration de la monarchie constitutionnelle en 1932 a 
publié une "feuille de route" institutionnelle qui prévoit un 
référendum sur la constitution cet été puis des élections en 
2017. 
    Selon un sondage publié dimanche par l'Institut national de 
l'administration du développement, 43% environ des Thaïlandais 
interrogés déclarent qu'ils ne se sentent pas plus heureux 
aujourd'hui qu'avant le coup d'Etat. Ils sont 18% à se dire 
moins heureux et 38% d'un avis contraire. 
 
 (Orathai Sriring et Satawasin Staporncharnchai; Henri-Pierre 
André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant