L'ex-patronne de l'INA recasée au ministère de la Culture

le
32
L'ex-patronne de l'INA recasée au ministère de la Culture
L'ex-patronne de l'INA recasée au ministère de la Culture

Agnès Saal, l'ex-présidente de l'Institut national de l'audiovisuel (INA) dont les notes de taxi faramineuses avaient créé la polémique, n'est pas restée longtemps sur la touche.

Haut fonctionnaire du corps des administrateurs civils, elle a retrouvé son ministère d'origine, celui de la Culture, selon une information du journal Le Monde. Agnès Saal est rattachée au secrétariat général du ministère avec un titre de «chargée de mission sur les questions de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences». Petite précision du quotidien du soir qui risque de faire grincer des dents : le poste «semble avoir été crée pour l'occasion»…

40 000 € de frais de taxi en dix mois, dont 6700 € dépensés par son fils

Agnès Saal, 57 ans, avait été contrainte de démissionner le 28 avril après le scandale de ses frais de taxi dépassant les 40 000 € en dix mois de fonction, dont 6700 € dépensés par son fils qui disposait du code de réservation de sa mère chez G7. C'est une lettre anonyme envoyée par un mystérieux corbeau à tous les administrateur de l'INA qui avait mis le feu aux poudres. L'ancienne directrice générale du Centre Pompidou avait concédée dans un premier temps une «maladresse».

La ministre de la Culture, Fleur Pellerin, avait réagi fermement et avait d'abord exigé «le remboursement intégral» des «frais de déplacement privés de la présidente» de l'Institut national de l'audiovisuel. Puis elle lui avait demandé de lui présenter sa démission. Elle risque bien désormais de la recroiser dans les couloirs de la rue de Valois, où Agnès Saal, diplômée de Sciences Po et de l'Ena, a retrouvé un bureau.

Un nouveau patron est nommé

La page Agnès Saal est tournée. Un nouveau président de l'Institut national de l'audiovisuel a été nommé ce mercredi en Conseil des ministres. Laurent Vallet, prend la tête de l'INA. Cet administrateur civil âgé de 45 ans et diplômé de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • miez1804 le jeudi 21 mai 2015 à 09:24

    Moi President t'est ou? Ton silence nous rend sourd!

  • M415325 le jeudi 21 mai 2015 à 07:56

    Scandaleux

  • sarestal le mercredi 20 mai 2015 à 20:22

    Cela ressemble à un boulot virtuel de copinage mais avec une paye réelle payée par le contribuable.

  • 2445joye le mercredi 20 mai 2015 à 19:11

    La punition, c'est le titre de sa nouvelle fonction puisqu'il ne veut strictement rien dire. Il lui va donc falloir le définir avant de l'exercer.

  • M8252219 le mercredi 20 mai 2015 à 18:58

    Il semble bien que pour les ministères et le gouvernement ce genre de vol soit sans importance, que des hauts fonctionnaires peuvent sans aucun risque se passer d'un comportement honnête. Les sans dents apprécient!!!!!!

  • M8252219 le mercredi 20 mai 2015 à 18:53

    A quand la réforme urgente de la haute fonction publique pour éliminer ceux qui pil/lent l'état, frais de taxis,aménagement de bureaux, utilisation des logements sociaux,utilisation de véhicule de fonction( pour la fonction pas pour le vie privé), les notes de téléphone remboursée ou payer par l'état.

  • M8252219 le mercredi 20 mai 2015 à 18:43

    la République française et son gouvernement ne se grandit pas en recasant à un poste fabriqué sur mesure une haut fonctionnaire prise à détourner des fonds publiques

  • CHANOMAR le mercredi 20 mai 2015 à 18:11

    LA elle est tranquille ils le font tous ,détournée l argent publique est autorisée

  • M4484897 le mercredi 20 mai 2015 à 18:02

    Dans le privé une telle magouille c'est la porte et dem. Toi. C'est plus que de la guarantie de l'emploi, c'est petits arrangements entre amis

  • M7097610 le mercredi 20 mai 2015 à 18:00

    voila ce qu'est l'aristocratie d'Etat. Je suis persuadé qu'elle a fait exprès pour revenir de son exil est-parisien ! Travailler chez les ploucs, les sans dents, c'est décidément insupportable !