L'ex-patron du Pentagone règles ses comptes avec Obama

le
0
Dans ses Mémoires, Robert Gates, l'ancien secrétaire à la Défense de Bush puis d'Obama, éreinte particulièrement l'actuelle Administration.

Robert Gates a toujours donné l'image d'un sphinx en contrôle de ses émotions, souriant, posé et rationnel. Mais, derrière cette apparence de calme, ce petit homme au visage carré, nez retroussé et lèvres minces, bouillait. Ses frustrations et son diagnostic sans concession sur un système politique qu'il a servi avec loyauté pendant plusieurs décennies explosent au grand jour dans ses Mémoires à paraître la semaine prochaine. Dans Devoir, Mémoires d'un secrétaire à la Défense, ce républicain pragmatique de 70 ans, qui a travaillé pour toutes les Administrations américaines depuis Nixon, à l'exception de celle de Clinton, avant de passer 4 ans et demi à la tête du Pentagone, à la fois sous Bush et Obama, raconte avoir «détesté être secrétaire à la Défense». «Pourquoi avais-je le sentiment que j'étais en guerre const...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant