L'ex-patron de CNPC jugé pour corruption en Chine

le
0

PEKIN, 13 avril (Reuters) - L'ancien président du groupe pétrolier CNPC Jiang Jiemin a plaidé coupable et demandé la clémence de la justice lundi à l'ouverture de son procès pour corruption et abus de pouvoir devant le tribunal de Hanjiang, dans le centre de la Chine. L'ex-dirigeant, qui a été formellement inculpé le mois dernier, fait partie des dizaines de hauts responsables du Parti communiste, de l'armée ou des entreprises publiques tombés dans les filets de la vaste campagne de lutte contre la corruption lancée il y a deux ans par le président Xi Jinping. Jian Jiemin est un ancien proche collaborateur de Zhou Yongkang, l'ex-puissant patron de la sécurité intérieure chinoise et membre du comité permanent du bureau politique et le plus haut responsable du pays actuellement inculpé pour corruption. Zhou a également travaillé au sein de la CNPC (China National Petroleum Corporation), maison mère de Petrochina Co. Ltd 601857.SS 0857.HK , dont il a gravi les échelons pour en devenir le directeur général entre 1996 et 1998. "Les faits incriminés sont clairs, les preuves sont authentiques et concluantes", a déclaré Jiang Jiemin au tribunal populaire intermédiaire de Hanjiang, dans la province centrale de Hubei. "J'admets mes crimes et je fais repentance." Jiang a "sincèrement demandé la clémence" du tribunal, qui a précisé que le verdict serait prononcé ultérieurement, à une date non précisée. (Ben Blanchard; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant