L'ex-patron d'AIG Hank Greenberg devrait encore être jugé

le
0
L'ANCIEN PATRON D'AIG DEVRAIT ENCORE ÊTRE JUGÉ, SELON UN PROCUREUR
L'ANCIEN PATRON D'AIG DEVRAIT ENCORE ÊTRE JUGÉ, SELON UN PROCUREUR

NEW YORK (Reuters) - Hank Greenberg devrait toujours passer en jugement sur les transactions frauduleuses dont il est accusé alors qu'il était à la tête du groupe d'assurance American International Group, même si New York a abandonné la plupart des charges qui pesaient sur lui, a estimé mardi un procureur.

"On cherche à avoir un effet dissuasif", a déclaré Barbara Underwood, procureur général de la Cour d'appel de New York. Elle a ajouté que l'Etat souhaitait un aveu de la part de Hank Greenberg, qui a dirigé AIG jusqu'en mars 2005.

Hank Greenberg est accusé d'avoir trompé les actionnaires sur la santé financière d'AIG en effectuant des opérations il y a une dizaine d'année qui, selon le procureur général, visaient à soutenir le cours de l'action.

Le procureur général de New York Eric Schneiderman a abandonné le mois dernier des demandes de dédommagement qui allaient jusqu'à six milliards de dollars, mais il cherche encore à obtenir que Hank Greenberg, 88 ans, soit interdit de toute fonction dans le secteur financier et de tout poste de directeur ou de fonctionnaire dans une entreprise publique.

La Cour d'appel de New York a entendu mardi les arguments sur la question de savoir qu'il fallait poursuivre le procès de Hank Greenberg et l'ancien directeur financier Howard Smith. Une décision pourrait être prise en juin.

Karen Freifeld, Juliette Rouillon pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant