L'ex-numéro 2 de la PJ lyonnaise renvoyé en correctionnelle

le
0
L'EX-NUMÉRO 2 DE LA PJ RENVOYÉ EN CORRECTIONNELLE
L'EX-NUMÉRO 2 DE LA PJ RENVOYÉ EN CORRECTIONNELLE

PARIS (Reuters) - L'ancien numéro deux de la police judiciaire de Lyon, Michel Neyret, a été renvoyé en correctionnelle dans une affaire de corruption qui avait entaché l'image de la police en 2011, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Huit autres personnes seront également jugées par le tribunal correctionnel de Paris : l'épouse de Michel Neyret, trois de ses anciens subordonnés, trois membres présumés du milieu lyonnais et un avocat.

L'affaire avait éclaté en 2011 à la suite d'écoutes téléphoniques lors du démantèlement d'un réseau international de cocaïne.

Michel Neyret est soupçonné d'avoir été l'informateur d'un homme proche du milieu lyonnais qui cherchait à savoir de quels éléments disposait la justice contre un membre du réseau.

Le commissaire, alors au sommet de sa carrière, est également accusé d'avoir accepté des cadeaux de malfaiteurs et pris des libertés avec les scellés de drogue pour payer ses informateurs.

Il a été mis en examen en septembre 2011 pour corruption, trafic d'influence et trafic de stupéfiants. Il a passé plusieurs mois en détention provisoire avant d'être remis en liberté en mai 2012, mais assigné à résidence.

Il a été révoqué quelques mois plus tard par Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur.

Michel Neyret a concédé des "imprudences" en acceptant des "faveurs" en échange de renseignements sortis des fichiers de police mais a réfuté tout enrichissement personnel.

(Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant