L'ex-n°1 du PS de Gironde condamné pour prise illégale d'intérêt

le
1

BORDEAUX, 13 novembre (Reuters) - L'ex-Premier secrétaire fédéral du Parti socialiste de Gironde, Ludovic Freygefond, a été condamné jeudi à 18 mois de prison avec sursis et cinq ans d'inéligibilité pour prise illégale d'intérêt et corruption passive. La justice, qui a suivi les réquisitions du parquet, l'a condamné dans le cadre d'une affaire immobilière sur la commune du Taillan dans l'agglomération bordelaise dont il a été le maire de 2001 à 2014, et ordonné la confiscation de sa maison. Un promoteur immobilier qui était jugé pour corruption active a été condamné à 12 mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende avec sursis. Ludovic Feygefond, 42 ans, également vice-président du Conseil régional d'Aquitaine, a été reconnu coupable d'avoir bénéficié de sa position d'élu pour obtenir des avantages personnels pour la construction de sa maison personnelle. Il avait acheté en 2008 un terrain dans un lotissement en cours de travaux, terrain divisé en trois lots dont un sur lequel il a fait construire sa maison, les deux autres étant ensuite revendus. Des travaux de bornage, de viabilisation et de servitude avaient été pris en charge par le promoteur du lotissement, lequel avait fait bénéficier du prix lotisseur à l'élu lors des achats du terrain. Renvoyé devant le tribunal le 19 juin dernier, Ludovic Freygefond avait immédiatement annoncé sa mise en retrait de son poste de premier secrétaire fédéral du Parti socialiste. (Claude Canellas, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4590873 le jeudi 13 nov 2014 à 16:58

    En avant: encore un de plus