L'ex-ministre russe mort à Washington a pu être agressé hors de son hôtel

le
0
    WASHINGTON, 12 mars (Reuters) - Les forces de police 
enquêtent pour savoir si l'ancien ministre russe de la 
Communication Mikhaïl Lessine, trouvé mort dans une chambre 
d'hôtel à Washington en novembre dernier, a subi une agression 
sur le chemin du retour à son hôtel, a dit vendredi une source 
policière américaine. 
    Cette dernière, au fait de l'enquête, a ajouté que les 
autorités cherchaient à établir s'il y avait des motifs pour une 
telle agression, ajoutant qu'elles n'avaient aucun suspect. 
    Jeudi, le directeur général de la santé de Washington et le 
département de la police métropolitaine, ont dit que Mikhaïl 
Lessine était décédé de blessures à la tête. Au moment de sa 
mort, la chaîne de télévision russe RT avait cité des membres de 
la famille de l'ancien ministre disant qu'il avait été victime 
d'une crise cardiaque.  ID:nL5N16J02Y  
    Le porte-parole du département d'Etat a dit vendredi que des 
responsables américains avaient facilité les contacts entre la 
police de Washington et le gouvernement russe. 
    Les rumeurs sont allés bon train autour de la mort de 
Mikhaïl Lessine, qui avait 57 ans au moment de son décès. 
    Il a été ministre la Communication sous le président 
Vladimir Poutine entre 1999 et 2004. Il a également dirigé le 
groupe de presse public Gazprom-Media entre octobre 2013 et 
début 2015. 
 
 (Mark Hosenball, Peter Eisler et Jonathan Landay, Benoît Van 
Overstraeten pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant