L'ex-ministre grec des Finances Papaconstantinou sera jugé

le
1

ATHENES, 11 décembre (Reuters) - L'ancien ministre grec des Finances Georges Papaconstantinou sera jugé pour avoir tenté de masquer la présence de trois de ses proches sur une liste d'évadés fiscaux présumés, a décidé jeudi le comité judiciaire chargé d'examiner son dossier. Papaconstantinou, qui fut ministre des Finances du gouvernement socialiste de George Papandréou entre 2009 et 2011, a été renvoyé devant le tribunal pour tentative d'abus de confiance et falsification de la "liste Lagarde", transmise à Athènes par les autorités françaises à l'automne 2010, à l'époque où Christine Lagarde était ministre des Finances. Cette liste est en fait un fichier renfermant les noms de 2.059 Grecs (chefs d'entreprise, armateurs, médecins, avocats et personnalités du monde de la culture, plus deux responsables politiques) détenant un compte bancaire auprès de la filiale suisse de HSBC. La découverte de cette liste avait choqué la population grecque que le gouvernement soumettait déjà à une vaste cure d'austérité. Papaconstantinou a été exclu du Pasok, le parti socialiste grec, quand il est apparu que les noms de trois de ses proches avaient été effacés de la liste. Son immunité a été levée par le parlement en 2012. Georges Papaconstantinou sera jugé par une cour spéciale, la première mise en place dans le pays depuis le procès, en 1991, de l'ancien Premier ministre socialiste Andreas Papandréou pour son implication dans un scandale politico-économique. (Renee Maltezou; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • brinon1 le jeudi 11 déc 2014 à 17:01

    qui a bu boira...