L'ex-maire d'Hénin-Beaumont pointe du doigt le PS à son procès

le
14
GÉRARD DALONGEVILLE ACCUSE LE PS À SON PROCÈS
GÉRARD DALONGEVILLE ACCUSE LE PS À SON PROCÈS

par Pierre Savary

BETHUNE, Pas-de-Calais (Reuters) - Gérard Dalongeville, ancien maire d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), a accusé lundi le Parti socialiste dirigé à l'époque des faits par François Hollande d'être le seul responsable des fausses factures pour lesquelles il comparaît en justice.

Mis en examen en 2009 et incarcéré pendant huit mois, il risque jusqu'à dix ans de prison et 150.000 euros d'amende dans cette affaire où il est poursuivi pour "corruption", "détournement de fonds publics" et "usage de faux" devant le tribunal correctionnel de Béthune.

"Cela fait quatre ans que j'attends ces trois semaines de débats. Quatre ans d'une instruction qui a oublié parfois d'aller voir ce qui se passait à la fédération socialiste du Pas-de-Calais ou au Luxembourg", a déclaré le prévenu, souriant et détendu, à son arrivée au palais de justice de Béthune.

"J'ai beaucoup de choses à dire pendant ces trois semaines, j'entends dire toute la vérité même si elle ne fait pas plaisir à tout le monde", a-t-il ajouté en faisant référence aux élus socialistes récemment condamnés par la justice.

Cette tentative de déplacer les débats a provoqué la colère d'avocats d'autres prévenus qui ont dénoncé, comme Frank Berton, "un écran de fumée de la défense de Gérard Dalongeville".

Gérard Dalongeville, qui est poursuivi avec 20 autres prévenus, est accusé d'avoir organisé un circuit de fausses factures au préjudice de sa commune.

De 2006 à 2009, la mairie d'Hénin-Beaumont aurait passé avec des entreprises des marchés non honorés pour un montant de près de quatre millions d'euros, selon l'accusation. Les débats devraient porter sur la destination des sommes d'argent versées par la mairie d'Hénin-Beaumont.

HOLLANDE MIS EN CAUSE

La ligne de défense de Gérard Dalongeville, décrite dans son livre "Rose Mafia" et évoquée par son avocat, Francis Terquem, est d'accuser le PS d'avoir mis sur pied un système global de fausses factures au bénéfice de la formation politique.

Il met en cause le président de la République, qui fut Premier secrétaire du PS pendant 11 ans et que son avocat a cité à comparaître lors du procès de Béthune.

"François Hollande a été président des socialistes pendant 11 ans, quand on est à Solférino pendant 11 ans, on a une connaissance parfaite de la fédération du Pas-de-Calais, la première de France", a dit Gérard Dalongeville.

Le président, qui avait fait savoir qu'il pourrait témoigner sous une forme ou une autre dans les procès où son nom est cité, n'a pas apporté sa contribution lundi.

"François Hollande n'est pas là, il n'a pas écrit au tribunal", a constaté la présidente du tribunal à l'appel des témoins.

Après les accusations lancées par Gérard Dalongeville, des informations judiciaires ont été ouvertes, des enquêtes menées, et le siège du PS dans le département perquisitionné.

L'audience de lundi a débuté par la lecture de la liste des faits reprochés aux 21 prévenus, Gérard Dalongeville, son ancien premier adjoint, un sulfureux intermédiaire et des responsables d'entreprises.

L'ancien maire, un temps membre du PS dont il a été exclu, comparaîtra jusqu'au 14 juin sur fond de préparation des prochaines élections municipales à Hénin-Beaumont.

Gérard Dalongeville a déjà manifesté sa volonté de se présenter dans cet ex-bassin minier où le Front national est fortement implanté. Steeve Briois, secrétaire général du FN, a également annoncé sa candidature.

Edité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 le lundi 27 mai 2013 à 19:16

    On n'entend plus le PD-SI. Manquerait-il d'avis sur ce sujet ???

  • cavalair le lundi 27 mai 2013 à 18:36

    C'est evident que Holland etait au courant et qu'il en a profiter. Remarquez qu'il est tellement nul que c'est fort possible qu'il n'etait au courant de rien c'est la meme chose avec l'economie de nos jour il n'y comprend toujours rien

  • cavalair le lundi 27 mai 2013 à 18:34

    Les socialistes ont une relation étrange avec l'argent surtout quand il ne s'agit pas du leur! oui tu as raison mais il faut ajouter le k.ul et les petits garcons....

  • frk987 le lundi 27 mai 2013 à 18:08

    oui wanda, mais la droite ne fait pas de leçons de morale et ne déclare pas ne pas aimer les riches, c'est là toute la différence. Le PS est une association de malfaiteurs, de repris de justice, pas une semaine sans qu'un élu PS fasse la une des tribunaux.

  • wanda6 le lundi 27 mai 2013 à 18:05

    droite ou gauche le même combat : enrichissement personnel !

  • mipolod le lundi 27 mai 2013 à 17:51

    Les socialistes ont une relation étrange avec l'argent surtout quand il ne s'agit pas du leur!

  • gnapi le lundi 27 mai 2013 à 17:47

    sauf qu'Eiffage et autres ont déjà trinqués. Eux.

  • m.bouil4 le lundi 27 mai 2013 à 17:47

    Toutes les semaines, il y a un notable du PS qui passe au tribunal. Sans compter les dissenssions internes entre l'aile gauche et les réformistes, le premier sectaire, le brillant Harlem, connu pour la puissance de ses raisonnements, va finir par se mettre aux abonnés absents.

  • gnapi le lundi 27 mai 2013 à 17:47

    tiens tiens ...rien à voir avec les financements de petites fiesta par Eiffage dans un Carlton qq part dans le Nord Pas de Calais, ni la densité de rond points au km² ni ...bref rien que des vilennies pour salir les politiques. Bouh que c'est pas bô.

  • slivo le lundi 27 mai 2013 à 12:16

    Il n'y a qu'à regarder qui est le 1er secrétaire pour comprendre l'état du troupeau... Les chiens ne font pas des chats.