L'ex-joueur de tennis James Blake plaqué au sol par la police à NY

le
0

10 septembre (Reuters) - James Blake, ancienne star du tennis américain, fut plaqué au sol, menotté et emprisonné pendant une quinzaine de minutes mercredi à New York avant que la police ne réalise qu'elle avait arrêté la mauvaise personne dans le cadre d'une enquête sur des vols de téléphones, rapporte le New York Daily News. L'incident est survenu à un moment où James Blake, qui fut un temps numéro quatre mondial, attendait une voiture à devant l'emmener à l'US Open à l'extérieur d'un hôtel de Manhattan, poursuit le journal, qui a recueilli le témoignage du joueur, dont la peau est noire. James Blake a précisé que, après avoir été poussé sur le trottoir, il a été appréhendé par cinq officiers de police blancs, en habits civils. Mais l'ancier jouer, originaire de New York, n'est pas allé jusqu'à dire qu'il a été victime de racisme. "Je ne sais pas si c'est aussi simple que cela. Pour moi, il s'agit simplement d'une utilisation superflue de la force par la police, quelle que soit ma race", a-t-il ajouté. "Dans mon esprit, il y a vraisemblabement un facteur racial qui a joué, mai, quoi qu'il en soit, il n'y aucune raison d'infliger un tel traitement à qui que ce soit." La police a précisé que James Blake avait à tort été identifié comme une personne impliquée réseau de revente de téléphones portables achetés de manière frauduleuse. Elle a ajouté que les accusations d'utilisation excessive de la force seraient examinées dans le cadre d'une enquête interne. James Blake, qui a précisé avoir raconté cet incident pour mettre en lumière le recours excessif à la force par la police, souffre d'une entaille à son coude gauche et de plusieurs contusions sur sa jambe gauche. (Steve Ginsburg, Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant