L'ex-epouse de Marc Dutroux reste en prison

le
0

MONS, Belgique (Reuters) - La justice belge a rejete jeudi une demande de liberation de l'ancienne epouse et complice du pedophile Marc Dutroux en l'absence d'un plan complet de reinsertion.

Le tribunal d'application des peines de Mons avait accepte en mai dernier la remise en liberte de Michelle Martin, condamnee a trente ans de prison en 2004 pour avoir aide son ex-epoux a enlever six fillettes, dont quatre ont ete assassinees ou sont mortes de faim.

Michelle Martin a en effet purge plus de quinze annees derriere les barreaux depuis son arrestation en aout 1996, soit la moitie de sa peine. Mais la justice posait des conditions d'hebergement et d'activite a sa liberation.

La France a refuse d'accueillir Michelle Martin qui souhaitait s'installer dans un couvent.

La justice belge reexaminera sa demande de liberation en mai 2012, a precise la presidente du tribunal de Mons, Dominique Etienne.

Avant son arrestation en 1996 et sa condamnation en 2004 pour son implication dans l'enlevement et le meurtre de plusieurs adolescentes dans les annees 1990, Michelle Martin avait deja ete condamnee a cinq ans de prison en 1989 pour complicite de viol de cinq jeunes femmes quatre ans plus tot. Elle avait ete remise en liberte en 1992.

Marc Dutroux, condamne pour ces viols, etait en liberte conditionnelle quand il a enleve six jeunes filles, agees de huit a 19 ans. Il a ete condamne a la prison a perpetuite pour l'enlevement et le viol des six filles, le meurtre de deux d'entre elles et pour avoir provoque la mort de deux autres.

Ben Deighton, Jean-Stephane Brosse pour le service francais

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant