L'ex-dictateur Noriega demande pardon à ses victimes

le , mis à jour à 06:13
0

PANAMA, 25 juin (Reuters) - L'ancien dictateur panaméen Manuel Noriega a rompu mercredi le silence qu'il observait depuis son retour à Panama en 2011 pour demander pardon à ses victimes. L'octogénaire, qui est emprisonné depuis vingt-six ans et reste poursuivi pour des violations de droits de l'homme pendant ses six années à la tête du pays (1984-1990), a dit vouloir ainsi "fermer le cycle de l'ère militaire". "Je demande pardon à toutes les personnes que j'ai offensées, affectées, blessées ou humiliées par mes actes ou ceux de mes supérieurs en obéissant aux ordres, ou ceux de mes subordonnés", a déclaré l'ancien général, qui a lu à la télévision un texte préparé à l'avance. Manuel Noriega s'est rendu au tout début de l'année 1990 après l'invasion du petit pays d'Amérique centrale par l'armée américaine en décembre 1989. Il a été condamné en Floride en 1992 pour trafic de drogue et racket, une peine qu'il a purgée jusqu'en 2010, avant d'être extradé vers la France où il a été condamné pour blanchiment d'argent. Il a été ensuite rapatrié dans son pays en 2011, où il reste emprisonné pour des crimes commis sous sa dictature. (Elida Moreno; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant