L'ex-chef de la sécurité chinoise va être jugé pour corruption

le
0

PEKIN, 7 janvier (Reuters) - Le dossier de l'ancien chef de la sécurité intérieure, Zhou Yongkang, accusé de corruption, a été transmis à la justice, ouvrant la voie à son procès, a annoncé mercredi l'organe du Parti communiste chargé de lutter contre la corruption. Il s'agit de la personnalité la plus emblématique mise en cause dans la vaste campagne contre la corruption lancée par le président chinois Xi Jinping. C'est aussi le responsable chinois de rang le plus élevé à être pris dans une affaire de corruption depuis l'arrivée du Parti communiste au pouvoir en 1949. Zhou Yongkang, 71 ans, avait été arrêté l'an dernier et exclu du Parti communiste. Il est accusé de divers crimes, aussi bien d'avoir accepté des pots-de-vin que de divulgation de secrets d'Etat. L'annonce de la saisie de la justice a été faite par le vice-secrétaire de la Commission centrale pour l'inspection de la discipline, Huang Shuxian, dans un communiqué sur le site internet de cet organisme. (Sui-Lee Wee; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant