L'ex-chef de la sécurité chinoise inculpé de corruption

le
0

PEKIN, 3 avril (Reuters) - L'ancien chef de la sécurité en Chine, Zhou Yongkang, a été formellement inculpé pour corruption, abus de pouvoir et divulgation intentionnelle de secrets d'Etat, rapporte vendredi l'agence Chine nouvelle. Son dossier a été transféré à un tribunal de Tianjin, dans le nord du pays. Zhou Yongkang, 72 ans, a été arrêté et exclu du Parti communiste l'an dernier pour ces faits présumés. Il n'est plus apparu en public depuis octobre 2013 et n'a pu être contacté. Aucune date n'a été encore annoncée pour son procès. Le mois dernier, les médias officiels chinois assuraient qu'il s'agirait d'un procès "ouvert". Zhou fut l'un des plus puissants dirigeants chinois dans les années 2000, siégeant au comité permanent du bureau politique du PCC, le plus haut niveau de pouvoir en Chine, et tenant les rênes de l'appareil de sécurité, l'un des postes les plus puissants du pays, jusqu'à sa retraite en 2012. Sa position s'est affaiblie durant le grand remaniement de la direction chinoise fin 2012 qui a propulsé Xi Jinping à la tête du pays. Depuis 2013, plus de 300 proches, alliés politiques, associés en affaires, subalternes ou employés de Zhou ont été arrêtés, placés en détention ou interrogés. Zhou avait rejoint le comité permanent du bureau politique en 2007 et dirigeait le comité des affaires politiques et judiciaires, qui supervise le maintien de l'ordre. Le budget de l'appareil de sécurité dépassait alors celui de l'armée et Zhou était l'une des cibles privilégiées des dissidents. En ordonnant une enquête à son encontre, Xi Jinping a brisé un accord tacite en vertu duquel les anciens membres du comité permanent du bureau politique n'étaient pas inquiétés après leur départ à la retraite. VOIR AUSSI: ECLAIRAGE-En Chine, le combat anti-corruption cache une lutte de pouvoir ID:nL6N0OB02Y (Sui-Lee Wee; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant