L'évolution du nombre de chômeurs sous N. Sarkozy et F. Hollande

le
14
Infographie Idé
Infographie Idé

Les chiffres, ensemble catégorie A   

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rillouto il y a 6 mois

    @300ch ,depuis qd la crise est finie ? la croissance explose partout ?? arrettez ce copiez coller,on l'a deja lu 100 fois... n'en déplaise aux droiteux,qui la plupart du temps,adorent les chiffres,donc les chiffres sont la,et vous les remettez en question ? ahah , vous etes comme sarko,on vous apporte des preuves,vous repondez mensonges !! ... ah quel pays !! :p

  • 300CH il y a 6 mois

    oui!! c cela, ne pas oublié dans votre article (DARES), et pour Sarkommence c'était pendant une crise "2008/2011 et pour l'autre (CULBUTO) c SANS CRISE 2012/2016 et en + avec m agouille

  • duc- il y a 6 mois

    Nous sommes dans une économie mondiale où il est aussi simple de produire dans une pays voisin qu'il y a 50 ans dans une ville voisine. Et comme la France ne répond pas aux attentes des entreprises, elles vont ailleurs... Gauche ou droite, c'est pareil, ils ne peuvent rien y faire... sans des réformes d'envergure : trop de taxes nuit au système sur le long terme.

  • laniakea il y a 6 mois

    Les b oules pour les sarkosystes...

  • BARIL22 il y a 6 mois

    Réalisé par DARES, service statistique du ministère du travail, donc résultats forcément truqués au profit du gouvernement en place.

  • dupon666 il y a 6 mois

    la magie socialiste est passée par là

  • dupon666 il y a 6 mois

    une journée de boulot au smic par mois et hop...t'es plus chomeur avec 40 euros en poche

  • dupon666 il y a 6 mois

    Ou de categorie B de 1 à 78 heures par mois...mdrrr

  • resh il y a 6 mois

    Et combien sont passés de la catégorie A à la catégorie D (demandeurs d'emploi non tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, en raison d'un stage ou d'une formation) courant 2016 ?

  • dupon666 il y a 6 mois

    les 600 milliards sont plus vraissemblablement partis dans les banques que dans le chomage