L'Europe va mal mais l'euro reste fort

le
0
L'euro/dollar, à 1,45 dollar, s'est fortement apprécié en un an malgré la crise de la dette en Europe. Mais, plus que la force de la monnaie européenne, c'est la faiblesse du billet vert qui maintient le taux de change élevé.

Un an et demi après les premières inquiétudes sur les dettes européennes, la situation sur le Vieux continent reste fragile. Pourtant, l'euro reste étonnamment fort. La monnaie européenne oscille autour de 1,45 dollar depuis avril, et a grimpé de plus de 8% depuis le début de l'année, et de 15,5% en un an. «La première explication qui justifie que l'euro se renforce et que le dollar s'affaiblit réside dans les taux d'intérêts : en Europe, ils vont vraisemblablement être relevés jeudi prochain par la BCE, pour atteindre 1,50% tandis que ceux de la Réserve fédérale américaine restent et vont encore rester longtemps entre 0 et 0,25%», note Bruno Rodier, banquier privé et gérant de portefeuille à la banque Pictet & Cie. Ce différentiel de taux incite les investisseurs à profiter du «carry trade», cette technique qui permet de dégager des rendements en empruntant en dollar, à un taux exceptionnellement bas, et de le placer en euro, qui rémunère mieux.

«L

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux