L'Europe, toujours sous-évaluée

le
0
Pour Bruno Cavalier, parmi les grande régions du monde, l'Europe est la seule à avoir eu plus de croissance qu'attendu en 2015... (© Fotolia)
Pour Bruno Cavalier, parmi les grande régions du monde, l'Europe est la seule à avoir eu plus de croissance qu'attendu en 2015... (© Fotolia)

Puisqu’on ne parle presque plus du crash imminent de la Chine ou de la prochaine récession des Etats-Unis, profitons-en pour nous focaliser sur l’Europe. Nous sommes largement en désaccord avec le discours négatif qui continue de circuler au sujet de l’économie européenne. Ce discours, on peut le résumer en quelques points.

Primo, il n’y a pas véritablement de reprise, mais au mieux un rattrapage dépendant de chocs extérieurs positifs mais éphémères (pétrole, euro). Secundo, la déflation est à nos portes, l’Europe vieillissante est vouée à suivre la voie du Japon avec vingt ans de retard. Tertio, la politique monétaire de la BCE est inefficace, voire carrément dangereuse.

Enfin, la désintégration politique de l’Europe est tellement avancée que l’économie n’y résistera pas.

Reprise économique

Parmi les grande régions du monde, l’Europe est la seule à avoir eu plus de croissance qu’attendu en 2015… en dépit de tout ce qui aurait normalement du faire dérailler la reprise: correction des marchés d’actions, freinage des pays émergents, rebond de l’euro, crise migratoire, attentats, etc. Tout indique que le rythme d’activité a continué d’accélérer au début de l’année 2016.

La croissance en zone euro dépasse désormais son potentiel, faible il est vrai, ce qui libère des ressources inemployées. Il est totalement faux de dire que ce rebond d’activité est

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant