L'Europe remet à plus tard la réforme de ses traités

le
0
Le dernier sommet européen de l'année entérine un statu quo institutionnel.

Correspondant à Bruxelles

Rendez-vous manqué? Le dernier huis clos européen de l'année, programmé cet été comme le moment décisif pour réformer la zone euro, restera finalement comme le sommet de l'inabouti. Les vingt-sept dirigeants, avec François Hollande et Angela Merkel en première ligne, se sont contentés d'éclairer la route pour six mois et de repousser les vraies décisions après 2014.

Jeudi, tous les espoirs semblaient permis après le feu vert à une nouvelle aide à la Grèce et un accord à l'arraché sur la supervision «intégrée» de 6000 banques. Vendredi, l'enthousiasme est retombé avec un double constat. Il est difficile d'aller plus loin avec une Allemagne déjà tout entière mobilisée pour la bataille intérieure du Bundestag et une France qui résiste, avec d'autres, à tout changement de traité européen. L'accalmie des marchés, même provisoire, autorise auss...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant