L'Europe pèse sur le 1er trimestre d'ArcelorMittal

le
0
L?EUROPE A PESÉ SUR LE 1ER TRIMESTRE D?ARCELORMITTAL
L?EUROPE A PESÉ SUR LE 1ER TRIMESTRE D?ARCELORMITTAL

LUXEMBOURG (Reuters) - Lakshmi Mittal, le président-directeur général d'ArcelorMittal, a annoncé mercredi que le premier sidérurgiste mondial avait souffert au premier trimestre d'une demande "très faible" en Europe et de la baisse des prix du minerai de fer.

Le groupe, qui doit publier vendredi ses résultats trimestriels, s'attend à une hausse de 3% de la demande mondiale d'acier cette année mais à une baisse de 0,5% à 1,5% en Europe, où elle a déjà chuté de 9% l'année dernière.

"Nous l'estimons plutôt à -1,5% qu'à -0,5% car le premier trimestre a été très faible", a précisé Lakshmi Mittal à Reuters en marge de l'assemblée générale annuelle.

L'action ArcelorMittal cédait 2,25% à 9,467 euros à 14h24 GMT, l'une des plus fortes baisses de l'indice CAC 40, qui gagnait alors 0,66%.

Le consensus des analystes interrogés par Reuters attend une baisse de 31% du bénéfice avant impôts, intérêts, dépréciation et amortissements (Ebitda) d'ArcelorMittal au premier trimestre, à 1,36 milliard de dollars.

Les sidérurgistes européens ont un temps bénéficié du rebond de la demande automobile, après la récession de 2008-2009, grâce à la mise en oeuvre de systèmes de primes à la casse, mais cette embellie a pris fin.

"Peugeot et Renault ont enregistré une baisse de 20% à 30% de leur demande au cours du premier trimestre", a expliqué Lakshmi Mittal, qui compte cependant sur une reprise du marché européen lors du second semestre 2013.

Le PDG d'ArcelorMittal a en outre souligné que les prix du minerai de fer avaient baissé à environ 128 dollars par tonne, contre 157-158 dollars plus tôt dans le trimestre. Les activités minières du groupe, centrées sur le minerai de fer, ont représenté 24% de son Ebitda en 2012.

Lakshmi Mittal s'attend à une hausse de 2,5% à 3% de la demande chinoise cette année, ce qui marque un léger retrait par rapport aux 3% annoncés en février.

"La demande est solide dans l'automobile et le bâtiment, mais le crédit s'est récemment resserré et nous assistons à un léger ralentissement de la demande général", a-t-il expliqué.

Aux Etats-Unis, les secteurs de l'automobile et du bâtiment restent en bonne santé mais ArcelorMittal dit y avoir souffert au premier trimestre d'un affaiblissement des marchés minier et énergétique.

Philip Blenkinsop, Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant