L'Europe peine à réagir après Lampedusa

le
0
Le sommet européen s'est achevé vendredi sans réponse collective face à l'afflux de migrants venus d'Afrique.

L'île de Lampedusa, ses pêcheurs et la marine italienne vont devoir prendre leur mal en patience. Trois semaines après le double naufrage qui a coûté la vie à plus de 400 Africains dans le canal de Sicile, l'Europe peine à trouver une réponse collective. Tant sur les secours que sur l'afflux de migrants.

Le sommet européen s'est achevé vendredi sans remède concret, ni sur les moyens de surveillance à mobiliser, ni sur le dossier politiquement empoisonné du droit d'asile. «Nous avons des pistes, mais pas encore une politique», lâche un responsable en pointant le fossé qui se creuse entre l'Europe méditerranéenne, en première ligne sur le sauvetage, et celle du Nord, qui dit accueillir finalement la majorité des réfugiés parvenus dans l'UE.

C'est Rome qui a tiré le signal d'alarme, à l'heure où les vingt-huit chefs d'État et de gouvernement ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant