L'Europe ne garantit pas le droit à se promener nu

le
0

STRASBOURG, 28 octobre (Reuters) - La Cour européenne des droits de l'homme a débouté mardi un citoyen britannique qui revendiquait le droit de se promener nu partout et en toutes circonstances. Stephen Peter Gough, surnommé "le randonneur nu" par la presse britannique après qu'il eut décidé de parcourir le pays dans le plus simple appareil, a été condamné une trentaine de fois en Ecosse pour troubles à l'ordre public et outrages aux magistrats devant lesquels il se présentait en tenue d'Adam. Ce militant de l'innocence du corps humain a passé au total plus de sept ans dans les prisons de Sa Majesté, à l'isolement pour éviter qu'il ne choque ses compagnons d'infortune. La Cour de Strasbourg, qu'il a saisie pour atteinte aux droits à la liberté d'expression et au respect de la vie privée, juge "indéniablement sévère" l'impact cumulé des peines qui lui ont été infligées. "On ne saurait négliger la propre responsabilité du requérant quant aux condamnations et peines prononcées", ajoute-t-elle toutefois en estimant que "bien d'autre voies s'ouvraient à lui pour exprimer ses opinions". "M. Gough, eu égard notamment au fait qu'il demandait de la tolérance vis-à-vis de sa propre conduite, se devait de faire preuve de tolérance et d'égard pour les opinions d'autres citoyens", poursuit la Cour en qualifiant sa conduite de "contraire aux bonnes moeurs qui ont cours dans toute société démocratique moderne". Quant au respect de la vie privée, il n'autorise pas à faire n'importe quoi en public, affirment en substance les juges. "Un degré minimum de sérieux s'impose". (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant