L'Europe n'interdit pas Diane 35

le
0
À compter de ce mardi, la France, elle, suspend cet antiacnéique utilisé comme contraceptif.

À compter de ce mardi, Diane 35 et ses génériques ne sont plus disponibles en pharmacie. Le retrait de cet antiacnéique largement prescrit en tant que contraceptif avait été annoncé en janvier par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), en pleine controverse sur les pilules de troisième et quatrième génération. L'agence estime désormais que le rapport bénéfice/risque de Diane 35 est défavorable, en raison du risque de thrombose veineuse auquel les femmes sont exposées. Elle s'appuie notamment sur une étude danoise de 2011 qui a mis en évidence un risque de phlébite et d'embolie pulmonaire multiplié par quatre chez les femmes recevant Diane 35 (15 événements pour 10 000 patientes), par rapport à celles ne prenant aucun contraceptif.

La France a cependant de grandes chances d'être désavouée. Vendredi, l'Agence européenne du médicament s'est en effet mo...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant