L'Europe n'a plus la faveur des investisseurs

le
0
(NEWSManagers.com) - Les investisseurs ont retrouvé un certain optimisme vis-à-vis des marchés actions mais leur intérêt se détourne de l'Europe pour se tourner vers les Etats-Unis, selon la dernière enquête BofA Merrill Lynch du mois de mars réalisée entre les 5 et 11 mars sur un échantillon de gérants à la tête d'un encours de 589 milliards de dollars.

Les investisseurs sont désormais 46% en net à être surpondérés sur les actions contre 33% il y a un mois.

Mais l'enquête montre aussi que les allocataires boudent l'Europe, une proportion de 21% déclarant une sous-pondération sur les actions européennes, à comparer à une surpondération de 2% au début de l'année. Parallèlement, les investisseurs sont surpondérés sur les actions américaines à hauteur de 19% en mars contre seulement 1% en janvier. Le Japon revient également sur le devant de la scène, avec une surpondération de 6% sur les actions, un niveau jamais vu depuis août 2007, à comparer à une sous-pndération de 10% en janvier.
Les investisseurs sont 40% à estimer que les perspectives sur les bénéfices des entreprises européennes sont les moins favorables de toutes les zones géographiques." Les inquiétudes des investisseurs sur la Grèce se dissipent mais le risque pays européen demeure une contrainte clé qui pèse sur l'optimisme quand à la reprise économique" , indique Gary Baker, responsable de la stratégie actions européennes chez BofA Merrill Lynch Research. " Les investisseurs préfèrent assumer le risque corporate, via les actions, que le risque souverain" , ajoute Michael Hartnett, chief global equities strategist chez BofA Merrill Lynch Research.

A noter par ailleurs que les perspectives d'inflation ont continué de s'estomper et que les investisseurs estiment que la probabilité d'une hausse des taux est beaucoup moins forte. Les investisseurs ne sont plus que 34% à envisager un risque inflationniste contre 46% en février et 61% en janvier. Corollaire de cette évolution, 85% des gérants européens excluent un relèvement des taux avant le quatrième trimestre de l'année, contre seulement 45% en février.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant