L'Europe met 158 milliards d'euros sur la table pour sauver la Grèce

le
0
Les banques et les autres créanciers privés du pays vont contribuer à une nouvelle aide de 135 milliards d'euros sur trente ans.

Les dirigeants de la zone euro ont annoncé jeudi soir à Bruxelles un deuxième plan pour sauver la Grèce de la faillite, d'un montant total de 158 milliards d'euros, avec une contribution substantielle des banques et des autres créanciers privés du pays.

En effet les banques créancières de la Grèce vont contribuer à une nouvelle aide à ce pays à hauteur de 135 milliards d'euros sur 30 ans, a annoncé le président français Nicolas Sarkozy à l'issue d'un sommet de la zone euro à Bruxelles. «Au total, l'effort sera de 135 milliards d'euros sur 30 ans» pour les seuls créanciers privés de la Grèce, a-t-il affirmé. L'aide sera de 54 milliards d'euros sur trois ans (mi-2011 à 2014).

La Grèce va voir sa dette publique de quelque 350 milliards d'euros réduite de 26 milliards d'euros d'ici fin 2014 grâce au nouveau plan d'aide décidé jeudi, a annoncé le premier ministre grec Georges Papandréou. Les mesures adoptées garantissent les besoins de financement de la Grèc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant