L'Europe malmène les exclusivités TV 

le
0
L'avis de la Cour de justice européenne dans une affaire de matchs de foot anglais pourrait remettre en cause la notion de droits de diffusion par pays au profit de droits internationaux.

C'est l'histoire d'un pub anglais qui va peut-être changer la face du monde de la télévision payante. La Cour de justice européenne vient en effet de juger que «les accords d'exclusivité territoriale» pour les droits de retransmission des matchs de football sont contraires au droit de l'Union européenne. En 2004, Karen Murphy, la patronne du pub anglais Landlady, a mis fin à un contrat avec le bouquet satellitaire britannique BSkyB, qui a acheté les droits pour la Grande-Bretagne des matchs de la Premier League auprès de la ligue anglaise de football - l'EPL. Faisant jouer la concurrence européenne, elle s'était alors abonnée au grec Nova, en donnant un faux nom et une fausse adresse. Avec Nova, «je payais 800 livres (930 euros) par an pour un abonnement, contre 700 livres par mois pour Sky», avait-elle alors plaidé. Mais s'estimant lésée, l'EPL, qui commercialise ces droits, a obtenu sa condamnation par un tribunal anglais. L'affaire a alors été portée devant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant