L'Europe fait le pari du solaire au Maghreb

le
0
Les lignes à très haute tension de Medgrid entre l'Afrique et l'Europe transporteraient l'énergie fournie par les fermes solaires Desertec.

Peu à peu, le plan solaire méditerranéen prend corps. Ce jeudi matin à Bruxelles, les deux projets phares Medgrid et Desertec, conçus séparément au départ, signeront un accord de coopération. D'origine française, le premier consortium vise à construire des lignes à très haute tension reliant l'Afrique à l'Europe. D'inspiration allemande, le second prévoit la construction de gigantesques fermes solaires au Maghreb.

Le document sera ratifié par André Merlin, président de Medgrid, et Paul Van Son, son alter ego chez Desertec. Éric Besson, le ministre français de l'Industrie, et Jochen Homann, son homologue allemand, seront également présents. À Bruxelles, où se tient également un Conseil des ministres européens de l'Énergie, la Commission se prévaut aussi d'avoir œuvré au rapprochement des deux initiatives. «D'un côté, la production d'énergie, de l'autre, son transport : nous avions naturellement vocation à converger, commente André Merlin, notre p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant