L'Europe exige de Google de mieux protéger les données

le
0
La Cnil, pour le groupe de l'ensemble des autorités européennes de l'informatique et des libertés, formule trois critiques au géant de l'Internet. Google à quatre mois pour s'y conformer.

Même si Google affirme que ses «nouvelles règles de confidentialité respectent la loi européenne», la Cnil (Commission nationale de l'informatique et des libertés), après sept mois d'enquêtes, pense le contraire. «Nous donnons de trois à quatre mois à Google, à partir du 16 octobre, pour adopter nos recommandations. Sinon, la période contentieuse pourrait s'ouvrir dans chaque pays européen», prévient Isabelle Falque-Pierrotin, la présidente de la Cnil. Sa menace doit être prise au sérieux par le géant de l'Internet. Car les recommandations de la Cnil française ont été approuvées, à l'unanimité, par les autres autorités en Europe en charge de l'informatique et des libertés, qui l'avaient mandatée pour conduire son enquête. «C'était la première fois que les autorités ont conduit ensemble une enquête commune», a ajouté Jakob Kohnstamm, le président de la Cnil aux Pays-Bas et également responsable du G29, qui rassemble les instances de chaque pays d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant