L'Europe et le FMI scruteront l'état des réformes de l'Italie

le
0
Le G20 de Cannes s'est transformé en sommet européen pour régler la question italienne. Rome accepte les «conseils» de l'Europe et du FMI, qui remettront chacun un rapport sur l'avancement de ses réformes.?

Nicolas Sarkozy comptait sur le G20 de Cannes pour façonner son image internationale à six mois des élections présidentielles. Il aura été servi au-delà de ses espérances. Ce n'est pas un, mais deux sommets qui se déroulent en parallèle, depuis 48 heures, sur la Croisette.

Le premier, officiel, réunit les dirigeants des vingt pays les plus riches du monde. Le second, autrement plus dramatique, se déroule entre deux portes de manière officieuse : il réunit les pays de la zone euro membres du G20, auxquels se sont joints les patrons de l'exécutif européen, José Manuel Barroso et Herman Van Rompuy.

Ce sommet de crise s'est déroulé en deux étapes. Une première dans la matinée, suivie d'une seconde, qui a débuté jeudi soir en présence du président américain, Barack Obama. Mais alors qu'à l'extérieur le monde a les yeux rivés sur la Grèce, c'est l'Italie qui se retrouve dans la ligne de mire des négociateurs à l'intérieur du palais cannois.

«Le sujet

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant