L'Europe et Berlin pressent la France de se réformer

le
0
Alors que l'Allemagne joue l'apaisement avec Paris, Bruxelles presse la France d'engager des réformes structurelles « audacieuses » pendant les deux ans qui viennent.

Pierre Moscovici n'aura pas savouré longtemps sa «victoire». Au cours d'une visite à Berlin, mardi, le ministre français des Finances s'est réjoui d'un changement de cap en Europe, où «la nécessité de la croissance est mieux prise en compte», après le délai de deux ans accordé par la Commission européenne à la France pour juguler ses déficits. Alors que son homologue allemand, Wolfgang Schäuble, jouait l'apaisement pour calmer l'incendie provoqué la semaine dernière par les critiques antiallemandes du Parti socialiste français, un nouveau coup de semonce est venu de Bruxelles.

La Commission européenne a demandé à la France, mardi, de mener des réformes structurelles «audacieuses» pour améliorer sa compétitivité, qui s'est fortement détériorée depuis dix ans. Le commissaire chargé des Affai...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant