«L'Europe est difficile à comprendre»

le
0
La ministre de l'Economie, tout en se voulant rassurante sur la crise de la dette en Europe, a reconnu que la gouvernance économique devait être la priorité de la zone euro. «Nous sauverons l'euro», a assuré le ministre du Budget, François Baroin.

«La France n'est pas menacée». La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, a souhaité apporter un démenti catégotique au titre du Journal du Dimanche qui affirmait le contraire. «Nous avons les taux d'intérêt d'emprunt les plus bas après l'Allemagne. Comparer la France à l'Irlande est racoleur, mais pas économiquement juste» rappelle-t-elle, sur RTL, ce lundi. «Les marchés financiers n'ont pas sanctionné la France au cours de la période qui vient de s'écouler. La France n'est pas dans la même catégorie que l'Irlande ou le Portugal», affirmait pour sa part dimanche l'Elysée.

Au lendemain de l'adoption par les Européens d'un plan de sauvetage de 85 milliards d'euros en faveur de l'Irlande, la ministre de l'Economie a déclaré que «tout a été mis en place pour rassurer les marchés financiers. Nous leur avons démontré que l'Irlande était un pays sérieux, capable de réduire ses déficits, qui au départ, sont tout de même de 32% (du PIB, NDLR). J'espère

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant