L'Europe en stop. Berlin-Cracovie : rencontre avec un criminel slave

le
0
La police de Bratislava intervenant après la bagarre dans le bar.
La police de Bratislava intervenant après la bagarre dans le bar.

Jusqu'au 20 juin, Le Point.fr publie le carnet de voyage d'étudiants de Sciences Po. Partis le 24 mai de Paris, ils s'apprêtent à traverser l'Europe en stop pour rejoindre Helsinki. Une expédition longue de 3 500 kilomètres. Pour cette troisième étape, de Berlin à Cracovie, Le Point vous propose un best of de leurs mauvaises aventures.

En voiture avec un criminel. David et Adèle

Après deux longues heures de stop à la sortie de Vienne, une voiture bleue toute cabossée finit par s'arrêter. Katy, une éleveuse polonaise de poulets, nous invite à prendre place à bord. Nous prenons la direction de la frontière tchèque. Un arc-en-ciel pointe son nez. Adèle et moi y voyons un signe de bon présage. À cet instant même, une grosse berline allemande manque de nous percuter. C'est une Mercedes immatriculée en France. "Cette voiture est pour vous ! Elle va sûrement jusqu'en Pologne. Et son conducteur doit parler français", s'exclame Katy tout en se lançant à sa poursuite.

Excités, nous nous prenons très vite au jeu. Au bout de dix minutes d'une course folle, l'homme finit par s'arrêter et accepte de nous emmener jusqu'en Pologne. Alors que je souhaite déposer mon sac dans le coffre, je constate qu'il est verrouillé. Tout en grognant, le conducteur désigne la banquette arrière... Et il nous explique dans un français teinté d'un fort accent slave qu'il vient de Nice et qu'il va dans l'Est pour "affaires". Un panneau routier...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant