L'Europe en ligne de mire des missiles russes

le
0
Le président russe Dmitri Medvedev menace de créer un bouclier antimissile à Kaliningrad, en réponse au dispositif américain.

Depuis l'arrivée à la Maison-Blanche de Barack Obama, jamais la ­Russie n'avait été aussi véhémente à l'égard de l'Administration américaine. Signe que les réflexes de la guerre froide n'ont jamais vraiment disparu, le président ­russe, Dmitri Medvedev, a menacé mercredi de déployer des missiles Iskander aux portes de l'Union européenne si les États-Unis refusent d'amender leur projet d'installation d'un bouclier antimissile en Europe. Moscou avait proféré la même mise en garde en 2008, mais c'était du temps de l'adversaire George Bush, avant que son successeur n'initie le fameux «redémarrage» russo-américain.

L'Otan a jugé mercredi «très décevante», cette réaction russe. Si nécessaire, «la Fédération de Russie déploiera dans l'ouest et dans le sud du pays des systèmes offensifs modernes qui garantiront la destruction des installations européennes de défense antimissile des États-Unis», a déclaré le chef du Kremlin dans une allocution solenne

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant