L'Europe doit respecter ses propres règles, dit Schäuble

le
26
WOLFGANG SCHAÜBLE DIT QUE L'EUROPE DOIT RESPECTER SES PROPRES RÈGLES
WOLFGANG SCHAÜBLE DIT QUE L'EUROPE DOIT RESPECTER SES PROPRES RÈGLES

BERLIN (Reuters) - Les pays européens doivent respecter les règles qu'ils ont eux-mêmes définies, a déclaré mardi le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, dans une allusion au souhait de la France de rediscuter du rythme de la réduction des déficits.

"Nous ne tenons pas à être des élèves modèles mais nous pensons que ce n'est pas mal quand les pays en Europe s'en tiennent aux règles qu'ils ont établies eux-mêmes", a-t-il déclaré au Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand.

En visite à Berlin lundi, le nouveau ministre français des Finances, Michel Sapin, n'a pas explicitement demandé un nouveau délai pour réduire les déficits, expliquant juste qu'il fallait trouver le "bon équilibre" entre croissance et redressement des comptes publics.

"Nous n'attendons rien des autres que nous ne faisons pas nous-mêmes", a souligné Wolfgang Schäuble.

(Annika Breidthardt et Michelle Martin, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gnapi le mardi 8 avr 2014 à 15:32

    Enfin je l'incite à se poser la question de la bureaucratie française et de sa manière de légiférer et rapprocher tout ça de ce que fait l'UE. Si un référendum ne suffit pas, on repose la question en UE. En France on met les partenaires sociaux quand on ne veut pas que cela passe (vus ce qu'ils représentent en plus !) ou ont légifère d'autorité ...

  • gnapi le mardi 8 avr 2014 à 15:30

    J'incite M4369955 à se pencher sur quelques lois récentes et le nombre de parlementaies qui l'ont voté. Les autres étant absent. Je l'incite également à voir quelle part des sufrages directs s'expriment à l'Assemblée Nationale et au Sénat où proportionnelle et scrutin indirect permettent de limiter la démocratie aux apparences.

  • gnapi le mardi 8 avr 2014 à 15:23

    Ce qui doit être la règle en UE c'est la France qui le sait mieux que tous. La preuve ont a défendu le pacte de croissance en 2012 et Merkel l'a écrit. La règle maintenant c'est que chacun se coordonne afin que la France reste la France pour que l'UE puisse rester l'UE.

  • gnapi le mardi 8 avr 2014 à 15:22

    Ils ont copris que la justice sociale c'est aussi que chacun fasse des efforts en proportion de ces possiblités. Nous on est allé au bout de ce que pouvait ratisser les impots. Faut qu'on arrête. Aux autres pays de payer un peu aussi pour nous et nos élus si nombreux mais qui seraient au chomage sinon.

  • gnapi le mardi 8 avr 2014 à 15:20

    Avoir la France dans l'UE est tellement un avantage compétitif que tout continent nous envient qu'ils feront bien ça pour ne pas nous froisser.

  • gnapi le mardi 8 avr 2014 à 15:20

    Meuh pas du tout. C'est de la propagande : toute l'UE est prête à bosser jusqu'à 67+ ans pour payer nos politiques et nos non réformes : http://www.boursorama.com/actualites/budget-accueil-plutot-comprehensif-pour-sapin-et-montebourg-a-berlin-d95ed65400c66a6cf5231d63dfc2cfd8

  • M4369955 le mardi 8 avr 2014 à 14:05

    Oui jean coq, et le référendum sur Maastricht il a donné quoi ? Le référendum sur le traité européen que Sarkozy a fait passer quand même, il a donné quoi ?Aujourd'hui si on posait la question au peuple français quel serait le résultat ?

  • jean.coq le mardi 8 avr 2014 à 14:01

    M4369... tu oublies que la France a été un des principaux moteurs des accord de Maastricht.

  • M4369955 le mardi 8 avr 2014 à 13:34

    Quant au ministre allemand vous avez vu la tronche qu'il a ? qu'il s'occupe de ses affaires allemandes pas de celles de la France !

  • M4369955 le mardi 8 avr 2014 à 13:33

    La démocratie c'est que le pouvoir appartient au peuple. Le peuple de France qui est un pays souverain (pas l'Europe qui est un ersatz d'organisation supranationale) a t'il édicté ces règles ? non; donc elles n'ont aucune valeur démocratiques et les représentants du peuple français peuvent dire aux technocrates de Bruxelles : aller vous faire voir !