L'Europe doit prendre son sort entre ses mains, estime Merkel

le
1
    MUNICH, Allemagne, 28 mai (Reuters) - L'Europe ne peut plus 
totalement compter sur ses alliés, a déclaré dimanche Angela 
Merkel après les rencontres difficiles qui ont eu lieu ces 
derniers jours avec Donald Trump dans le cadre du G7 et de 
l'Otan. 
    La chancelière allemande n'a pas cité par son nom le 
président américain, qui a critiqué ses alliés de l'Otan pour 
leur participation financière, insuffisante à ses yeux, au 
budget de l'alliance militaire et qui a refusé de confirmer son 
maintien dans l'Accord de Paris sur le climat. 
    Mais elle a dit, lors d'une réunion électorale dans une 
brasserie à Munich, que le temps où l'Europe pouvait totalement 
s'appuyer sur les autres était "dans une certaine mesure 
révolu". 
    "J'en ai fait l'expérience ces derniers jours", a déclaré 
Angela Merkel. "Et c'est pourquoi je peux seulement dire que 
nous, les Européens, devons prendre notre sort entre nos mains, 
bien sûr en toute amitié avec les Etats-Unis d'Amérique, en 
amitié avec la Grande-Bretagne et en tant que bons voisins 
chaque fois que c'est possible avec d'autres pays, même avec la 
Russie." 
    "Mais nous devons savoir que nous devons lutter pour notre 
avenir par nous-mêmes, pour notre destin en tant qu'Européens", 
a déclaré Angela Merkel. 
    A propos de la France, Angela Merkel a dit souhaiter le 
succès d'Emmanuel Macron, ajoutant, sous les applaudissements : 
"Là où l'Allemagne peut aider, elle aidera parce que l'Allemagne 
ne peut aller bien que si l'Europe va bien". 
     
 
 (Joern Poltz; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 9 mois

    Elle a compris que les USA ne tiennent jamais leurs engagements et qu'ils font tout le contraire de ce qu'ils disent!