L'Europe demande l'aide des émergents

le
0
Le responsable du Fonds européen de stabilité financière sera dès demain à Pékin.

 

 

La Chine a un intérêt direct à maintenir la stabilité de l'Union européenne qui est aujourd'hui son premier partenaire commercial.
La Chine a un intérêt direct à maintenir la stabilité de l'Union européenne qui est aujourd'hui son premier partenaire commercial. Crédits photo : JOHN MACDOUGALL/AFP

 

À Shanghaï

Pour se sortir du pétrin, la zone euro ne compte plus sur ses seuls moyens. Ses dirigeants se sont résolus à tendre la main à d'autres pays, disposant de réserves. Parmi eux, de rares pays occidentaux comme la Norvège, riche de ses gisements d'hydrocarbures. Mais surtout, de nombreux pays émergents, Chine en tête.

Le sommet de mercredi devait préciser la façon dont ces États pourraient venir renforcer les moyens du Fonds européen de stabilité financière. Mais, avant même la réunion, Bruxelles faisait savoir que le directeur du FESF, Klaus Regling, était attendu dès vendredi dans la capitale chinoise. Il doit «discuter des défis économiques auxquels l'Europe doit faire face et des récentes mesures prises pour résoudre la crise» , précisait un bref communiqué de l

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant