L'Europe défend ses banques 

le
0
Les responsables européens ont fraîchement accueilli les propos de Christine Lagarde en faveur d'une recapitalisation «urgente» du secteur financier.

Les banques européennes n'ont pas besoin de passer la vitesse supérieure pour se recapitaliser. C'est, en substance, la réponse de l'Europe à Christine Lagarde, qui avait lancé un appel inquiet en ce sens au cours du week-end.

«Les banques ont besoin d'une recapitalisation urgente», avait affirmé la nouvelle directrice générale du FMI lors du symposium de Jackson Hole. «La solution la plus efficace serait une recapitalisation substantielle obligatoire -d'abord en recherchant des ressources privées, mais en recourant si nécessaire aux fonds publics.»

Le message n'est pas neuf dans le discours du FMI. Mais il a pris un relief particulier avec la voix de Christine Lagarde, encore aux affaires, en Europe justement, il y a deux mois seulement. Son timing a aussi troublé, après plusieurs semaines d'inquiétudes - si ce n'est de panique - des investisseurs à l'égard des banques du Vieux Continent. Les actions du secteur étaient cependant bien orientées lundi.

Du mieux en ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant