L'Europe de l'auto existe-t-elle ? 

le
0
Un malus annuel et définitif touche les voitures d'occasion acquises à l'étranger.

Véritable automobiliste européen, Thierry n'hésite pas à faire son marché hors de nos frontières si une occasion lui paraît intéressante. Il a ainsi acquis, 30 % moins cher que dans l'Hexagone, le magnifique cabriolet Jaguar d'un méticuleux dentiste munichois. Ce quadragénaire amateur de belles anglaises est aujourd'hui en colère. «Le fisc français vient de placer un obstacle que je n'imaginais pas sur la route de ma passion», dit-il.

Nous avons dû nous armer de patience et passer de nombreux coups de téléphone dans plusieurs ministères pour découvrir le fonctionnement de ce nouveau piège à euros. Son origine remonte à la fin de 2008, quand l'article 75 de la loi de finances rectificative de 2008, créant l'article 1011 ter du Code général des impôts, instaure un nouveau malus automobile. À la différence du malus à l'achat, payé une fois pour toutes, cette taxe est à vie et payable annuellement. Elle se monte à 160 euros et concerne les voitures éme

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant