L'Europe accentue la pression sur Ianoukovitch

le
0
Las d'attendre une réponse «claire» de Kiev, Bruxelles a fait savoir au président ukrainien que le temps est compté pour choisir entre l'UE et la Russie.

L'Union européenne perd patience. Tandis que la foule convergeait vers la place de l'Indépendance à Kiev, Bruxelles a décidé de suspendre les contacts pour un accord politique et économique avec le régime de Viktor Ianoukovitch.

La décision, annoncée sur Twitter par le commissaire Stefan Füle, était dans l'air depuis trois jours. Las d'attendre une réponse «claire», Bruxelles avait fait savoir à Kiev dès jeudi que le temps est compté pour choisir entre l'UE et la Russie. Dimanche, le commissaire a indiqué n'avoir obtenu «aucune réponse». Malgré les pétitions de bonne foi venues de Kiev, «le fossé se creuse entre les mots et les actes (...) et les arguments ne sont ancrés dans aucune réalité».

Le ton est vigoureux, mais c'est tout sauf une rupture de la part de l'UE. La discussion est gelée sur...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant