L'Eurogroupe refuserait une participation du privé pour la Grèce

le
5
L'EUROGROUPE REFUSERAIT UNE PARTICIPATION DU PRIVÉ POUR LA GRÈCE
L'EUROGROUPE REFUSERAIT UNE PARTICIPATION DU PRIVÉ POUR LA GRÈCE

BRUXELLES (Reuters) - Les ministres des Finances de la zone euro ont rejeté lundi l'offre faite ce week-end par le secteur privé sur sa participation au deuxième plan d'aide à la Grèce, ont indiqué plusieurs sources au sein de la zone euro.

Dimanche, le représentant des créanciers privés de la Grèce avait déclaré que ces derniers avaient atteint les limites des pertes qu'ils étaient prêts à concéder dans le cadre d'un échange de dette "volontaire", ajoutant que la balle était désormais dans le camp des bailleurs de fonds internationaux d'Athènes.

"Les ministres ont renvoyé l'offre sur la table des négociations", a déclaré l'une des sources, avant de préciser qu'ils avaient spécifiquement demandé aux négociateurs de s'entendre sur un taux d'intérêt inférieur à 4% pour les nouvelles obligations grecques.

La Grèce négocie depuis des mois avec ses créanciers les modalités de l'effacement d'une partie de sa dette, condition essentielle à la mise en place d'un deuxième plan d'aide de 130 milliards de la part de ses partenaires de la zone euro.

Du fait de longues formalités d'application, le pays a besoin d'un accord sur ce plan de participation du secteur privé (PSI) dans les tout prochains jours, sous peine de faire défaut dès la fin du mois de mars.

Jan Strupczewski et Julien Toyer, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • bafito le mardi 24 jan 2012 à 02:50

    Ce n'est donc plus qu'une question de taux ! Il suffira qu'ils se mettent d'accord sur un taux supérieur à 4% pour que tout rentre dans l'ordre .... comme d'habitude !

  • M3086232 le mardi 24 jan 2012 à 00:23

    LA GRECE EST DEJA EN DEFAUT TOUT LE MONDE LE SAIT IL S AGIT JUSTE D ATTENDRE LE PLUS LONGTEMPS POSSIBLE POUR QUE LES BANQUES SOIENT PRETE A ABSORBER LE CHOC. LE PRET DE DRAGHI AU BANQUE EST PREVU POUR SE PROTEGER DE L IMPACT ; LE PORTUGAL VA SUIVRE C EST QUASIMENT FAIT ; LE BOUQUET FINAL LESPAGNE ET LITALIE POUR LE MILLIEU D ANNEE

  • wanda6 le mardi 24 jan 2012 à 00:06

    La Grèce n’a aucun intérêt à ce qu'un accord arrive pour la simple raison que les nouvelles obligations seraient régies par le droit anglais et non le droit grecque et qu'en cas de défaut de paiement il est écris dans l'accord que les créanciers ont le droit de s'approprier les biens de l'Etat grecque.

  • PP4512 le lundi 23 jan 2012 à 23:49

    L'allemagne en exigeant des abandons par le secteur privé à mis le doigt dans un sac de noeuds !!

  • fhilou04 le lundi 23 jan 2012 à 23:37

    c chaud bouillant cette histoire on veut aider mais pas si facile.