L'euro tombe, défaut grec «probable»

le
0
INTERVIEW - Pierre-Antoine Dusoulier, PDG de Saxo Banque, estime que les marchés croient à ce scénario catastrophe. «Même s'il reste très peu probable, les risques sont tels pour la zone euro qu'ils laissent place à la panique».

Pierre-Antoine Dusoulier, le patron de Saxo Banque
Pierre-Antoine Dusoulier, le patron de Saxo Banque

En moins d'une semaine, l'euro est tombé de 1,45 à 1,39 dollar. Même si ce niveau reste élevé, la chute témoigne de l'inquiétude des marchés face à la situation des dettes européennes. Pierre-Antoine Dusoulier, le patron de Saxo Banque, explique pourquoi l'euro réagit maintenant.

Lefigaro.fr -. Malgré une série de nouvelles inquiétantes depuis plusieurs semaines, l'euro résistait. Mais depuis début juillet, la monnaie unique est entrée dans une phase baissière. Pourquoi ?

Pierre-Antoine Dusoulier -. L'euro a entamé son repli depuis le 5 juillet, quand l'agence de notation Moody's a abaissé drastiquement, de quatre crans, la note du Portugal. La monnaie européenne est depuis passée de près de 1,45 à 1,3850 au plus bas. Cette dégradation a été le nouveau point de départ à une tendance baissière du taux de la paire euro/dollar, les marchés étant alors étonnés de sa sévérité. Et puis, c'es

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux