L'euro titille les 1,35 dollar

le
0
L'euro a pris de la vigueur sur fond de succès des émissions d'obligations émises par des pays européens. En face, le dollar s'est déprécié alors que Barack Obama, qui accueille depuis mardi soir son homologue chinois, plaide pour une appréciation du yuan.

L'euro est «trop fort», jugeait la semaine dernière Nicolas Sarkozy. Ce qui n'empêche pas la monnaie unique de continuer à grimper. Ce mercredi matin, l'euro a très brièvement dépassé la barre de 1,35 dollar - une première depuis le 23 novembre 2010 - avant de retomber vers 1,3450. Un scénario de ricochet qui s'est déjà vérifié trois fois depuis décembre. Selon l'analyste technique, si l'euro parvient à «casser» cette résistance, la voie est ouverte vers les 1,38 dollar, un niveau qu'il avait atteint début novembre dernier, quand la monnaie unique s'était propulsée à 1,42 dollar.

Quand le taux de change euro/dollar monte, cela peut s'expliquer par une remontée de l'euro d'un côté, et/ou une baisse du dollar de l'autre. Depuis quelques jours, les deux côtés jouent en faveur d'une reprise de la devise du Vieux Continent.

En effet, l'euro est plébiscité alors que des opérations d'émissions d'obligations ont été réussies en Europe, notamment par l'Espag

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux