L'euro se stabilise face à un dollar toujours soutenu par la Fed

le
0

L'euro se stabilisait face au dollar mardi, dans un marché sans grand élan, toujours focalisé sur la perspective d'une hausse des taux américains le mois prochain, et optant pour la prudence après un séisme intervenu au large de Fukushima, dans le nord-est du Japon.

Vers 10H25 GMT (11H25 à Paris), l'euro valait 1,0636 dollar, contre 1,0629 dollar lundi vers 22H00 GMT.

La devise européenne se stabilisait également face à la monnaie nippone, à 117,85 yens contre 117,76 yens lundi soir. L'euro avait atteint lundi 118,00 yens, son niveau le plus fort en quatre mois.

Le dollar aussi se stabilisait face à la devise japonaise, à 110,80 yens contre 110,74 yens lundi soir. Le billet vert était monté lundi à 111,36 yens, un sommet en près de six mois.

"Tous les regards restent braqués sur le dollar", les cambistes se demandant si son accès de faiblesse va se poursuivre, commentait Chris Beauchamp, analyste chez IG.

Le dollar reprenait en effet son souffle mardi, pour le deuxième jour consécutif. La force du billet vert avait fait chuter l'euro vendredi à son plus bas niveau en près d'un an, à 1,0569 dollar.

"Avec une hausse des taux américains quasi certaine en décembre, la question est désormais de savoir ce qui va désormais donner une nouvelle impulsion haussière au dollar", observait M. Beauchamp, qui estime qu'il faudrait de bons chiffres du produit intérieur brut (PIB) américain au quatrième trimestre pour que le dollar reprenne le chemin de la hausse.

Dans ce contexte, les investisseurs seront attentifs mercredi à plusieurs indicateurs américains, dont les demandes hebdomadaires d'allocation chômage, ainsi qu'à la publication des minutes de la dernière réunion de la Réserve fédérale américaine (Fed).

Les analystes s'attendent à un relèvement des taux directeurs de la Fed lors de sa prochaine réunion, les 13 et 14 décembre, alors que la semaine dernière la présidente de l'institution Janet Yellen est apparue un peu moins catégorique sur la question.

La perspective de hausse à court terme des taux américains contribue à soutenir le dollar car une telle action le rendrait plus rémunérateur. Il reste également renforcé par la perspective d'une présidence de Donald Trump qui pourrait se concentrer sur des dépenses d'infrastructure, des réductions d'impôts et une régulation moins stricte.

L'euro peinait tout de même à accroître ses gains, après des propos du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, qui a estimé lundi à Strasbourg que l'institution restait prête à agir pour soutenir la croissance et l'inflation en zone euro.

"La divergence claire entre la Réserve fédérale et la Banque centrale européenne laisse entrevoir une nouvelle dépréciation de l'euro face au dollar", prévenait Ipek Ozkardeskaya, analyste chez London Capital Group.

Par ailleurs, les cambistes restaient attentifs à l'évolution de la situation au Japon, où une secousse de magnitude de 7,4 est survenue à 05H59 locales (lundi 20H59 GMT) à une profondeur de 25 kilomètres, au large de Fukushima, déclenchant un tsunami de faible ampleur près de la centrale nucléaire accidentée en mars 2011.

Aucun dégât n'a été rapporté et l'alerte au risque tsunami a finalement été levée quelques heures plus tard, rassurant les investisseurs étrangers qui tendent à se ruer vers le yen, l'une des principales valeurs refuge sur le marché des changes, après de forts séismes dans la région.

Les marchés seront fermés mercredi au Japon en raison d'un jour férié avant que les États-Unis n'en fassent de même jeudi.

Vers 10H25 GMT, la livre britannique baissait face à la monnaie unique européenne, à 85,49 pence pour un euro, après avoir atteint lundi son niveau le plus fort depuis mi-septembre (84,89 pence), et reculait face au dollar, à 1,2442 dollar pour une livre.

La devise suisse baissait face à l'euro, à 1,0743 franc pour un euro, comme face au billet vert, à 1,0099 franc pour un dollar.

La devise chinoise tentait de se reprendre face au dollar, à 6,8853 yuans contre 6,8928 yuans lundi à 15H10 GMT, son niveau le plus faible en fin d'échanges depuis mi-juin 2008.

L'once d'or valait 1.217,60 dollars, contre 1.214,25 dollars lundi soir.

----------------------------------

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant